861833

 

Le fruit du plaisir

 

 A l'orée d'un bois, nue, je suis allongée

Sur un tapis de feuilles couleur vermeille

L'astre levant est venu réchauffer

Mon corps qui lentement s’éveille

 

Les rayons deviennent coquins

Émoustillent le bout de mes seins

Alors mes mains douces et câlines

Voyagent entre monts et collines

 

Pour découvrir un paradis généreux

Mes doigts sillonnent et se promènent

Entre mes cuisses tels des Dieux

Afin de se désaltérer à la fontaine

 

A l'orée d'un bois, nue, je suis allongée

Sur un tapis de feuilles couleur vermeille

Si le chant des oiseaux est une merveille

Le fruit du plaisir a été savouré........

 Rachël