78

Un vent glacial soufflait sur toutes les tombes noircies par l'oubli.....
Le marbre avait cédé par le gel,
C'est alors que la terre ouvrit ses abîmes recrachant le corps d'un homme.
Spectacle effrayant pour les mortels !
Comme si on le vomissait de ses entrailles .
Dieu c'était-il vengé ?
Il était un homme orgueilleux, cruel, qui avait vécu aux crochets des autres.
Prônait son intelligence et sa richesse devant les pauvres.
Se moquait des bonnes gens, narrait les rimailleurs et caricaturait la femme.
Il parodiait les hommes politiques, ridiculisait les journalistes.
Certains disaient qu'il avait même su berner son psychiatre !
Il était bel homme, à la veille de sa mort aucune ride n'étaient venues salir son visage.
Il séduisait les femmes qu'il voulait...
Toute sa vie, sa compagne avait endurée les clowneries de cet être hors du commun.
Hors du commun, voilà, il était hors du commun !
Il se prenait pour un astre, affirmait que son âme brillait parmi les étoiles
Peut-être que sa cruauté, son orgueil séditieux et sa démence l'ont perdues dans les couloirs du temps.
Le Diable ne supporte pas que l'on puisse lui faire de l'ombre, impossible d'enchaîner les esprits supérieurs, grands, parfaits et divins.
On plaça un drap blanc sur son corps étendu sur le marbre froid,
La nuit tombée, certains rentrèrent chez eux, pensant que demain il serait encore là.
Les autres attendirent mais face à ce vent glacial ils préférèrent aller se coucher,
Des fois que l'enfer s'ouvre sous leurs pieds.......
Le lendemain, l''homme n'était plus là, les commérages allaient bon train !
Où était-il, l'avait-on enterré ailleurs ?
Tant de questions sans réponses.....
Les vieilles bigotes interrogeaient le curé qui se contentait de faire des signes de la tête en guise de réponse.
C'est vers 14h quand le soleil éclaira la tombe, que l'on pu lire sur les morceaux de marbre :
Il a quitté votre terre de douleurs, cette terre qui vous dévorera, vous brûlera !
Seuls les êtres supérieurs viendront à moi …....

 

Rachël