DSCF4062

Songe d'un soir très sombre,
Où l'étoile meurt sans soucis,
Le temps dévore mon teint carné
Le passé, le présent, s’efface l'avenir,

 Un silence lourd dans la pénombre,
Une vie pas forcément réussie,
Ma mémoire est une hyène acharnée,
Qui tue à petits feux mes souvenirs,

 Demain, dans la rue vais-je te reconnaître,
Parmi tous ses gens qui se confondent ?
Mes yeux seront comme l'arc-en-ciel,
Avec des couleurs velours

 Un jour ou une nuit tout va disparaître
Mon âme sera dans un autre monde
Plus de place pour le superficiel
J'espère encore quelques mots d'amour

Rachël